Communiqué APE Incident atelier périscolaire

Information relative à « l’incident » survenu le mardi 1er octobre dans le cadre de l’atelier périscolaire consacré au chant et assuré par l’association ICM (Institut de Culture Musicale).

Rappel des faits : lors ce cet atelier, « l’animateur » s’est permis de gifler un enfant ainsi que de « cogner » sa tête avec un livre. Il semble également qu’il ait tenu des propos déplacés à la sortie de l’école faisant référence à l’indiscipline de son groupe, en des termes plutôt grossiers.

Madame Parpaillon ainsi que l’association contactées par nos soins ont communiqué très ouvertement avec nous, faisant part de leurs sincères regrets ainsi que de leur ferme décision d’écarter immédiatement l’animateur concerné, qui sera remplacé définitivement.

Après analyse, il apparaît que, si l’animateur en question présente un profil de professeur de musique expérimenté (instruments), travaillant depuis de nombreuses années avec cette association, il est en  revanche très peu familiarisé avec le milieu scolaire.

Si le comportement individuel de cet animateur est difficilement excusable, il semble plus intéressant de s’attarder sur les leçons qu’un tel incident permet de tirer : la mise en place précipitée d’un volume considérable d’ateliers rend impossible, tant pour la ville que pour les associations, le recrutement de personnels présentant tous la double compétence « technique » et pédagogique. En conséquence il aura nécessairement fallu sacrifier, dans bien des cas, soit la capacité à présenter un contenu de qualité soit la capacité à « gérer » un groupe d’enfants.

Ce constat peu rassurant conduit à s’interroger sur l’intérêt du développement volontariste sur une aussi large échelle d’un périscolaire entièrement « administré par la mairie », au détriment du périscolaire traditionnel, souple et pleinement choisi (des associations existant depuis bien des années sont malheureusement sur le point de fermer, par assèchement du vivier d’animateurs et des créneaux disponibles).

En tout état de cause nous ne pouvons que conseiller aux parents de se montrer vigilant à l’égard des ateliers de leurs enfants, sans pour autant tenir en inutile suspicion des associations et personnels qui pour certains (espérons beaucoup) ne le méritent pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s